Les Racines de la musique Américaine (1)

Publié le par Médiathèque de Soultz

 

(Compte rendu du stage à la BDP, avec Gérard HERZHAFT)

en Jaune les BD disponibles à la Médiathèque


Une histoire des musiques populaires



La musique américaine résulte de la solidarité entre les différentes musiques américaines (blues, country…). Elle est le résultat de cinq siècles de rencontres musicales et orales.



Racines Ethniques

Amérindiens

1492 : Découverte officielle de l’Amérique par Christophe Colomb. Mais l’aventure musicale en Amérique a déjà débuté bien avant… Depuis 30 000 le continent a connu des arrivées successives de peuples venus essentiellement d’Asie (Chine, Thaïlande, steppes…) en passant par le détroit de Béring. Ces peuples apportent avec eux leurs instruments de musique, leurs traditions…usa-cherokee-01.jpg

Cherokees : Indiens de la vallée du Mississipi, convertis très rapidement au christianisme, les Cherokees acquièrent au XVIIe et XVIIIe siècle un statut d’« Indien civilisé » car chrétiens et lettrés. Mais face à la forte demande immobilière, les « Blancs » récupèrent leurs terres et leur donne en échange l’Oklahoma. Ceux qui restent perdent leur statut d’« Indiens » pour devenir des « hommes de couleur ».

note-01.jpg La musique Cherokee a un côté hypnotique que l’on retrouvera dans le blues. Par ailleurs, certains instruments sont des arcs a cordes qui rappellent le banjo.


CD :
- Authentic music of the American Indian (26 titres) /  Anthologies.
9.82 AUT
- Racines (10 titres)  : Chants des Indiens Navajos  /  Diné Spirit
R 9.82 DIN
- Sacred spirit (chants des indiens d'Amérique) (11 titres)  /  Fearsome Brave (The)
R 9.82 IND
- Takini (20 titres)  : Musique et chants des Lakota Sioux d'Amérique du Nord  /  Takini Singers
9.82 TAK
- Native American traditions (19 titres) /  Anthologies
9.82 NAT
- Navajo songs from Canyon de Chelly (13 titres) /  Anthologies
R9.82 NAV

DVD :
Documentaires :
- 500 Nations. Jack Leustig. 1994
- Voyageur. Jean Dulon. 2008

Fictions :
- Danse avec les Loups. Kévin Costner. 2003
- Into the West. Robert Dornhelm. 2006
- Le Nouveau Monde. Terence Malick. 2006
- Le dernier des Mohicans. Michael Mann. 1992





Français
Rappelons que les Français dominent l’Amérique du Nord de la fin du XVIe jusqu’au début du XVIIe siècle (Canada, usa-trapeurs-02.jpgvallée du Mississipi = Louisiane). Au Canada on retrouve des régiments militaires, mais partout ailleurs se sont surtout des trappeurs. Ceux-ci font commerce de fourrures avec les Indiens. Il y a une relativement bonne entente entre eux (il y a très peu de révoltes indiennes). Mais peu à peu la France se désintéresse de ce territoire et c’est l’Angleterre qui progressivement grappille le terrain.

note-01.jpg Les Français apportent le violon, la guimbarde, les chansons de la façade maritime ouest (Picardie,…).

Au XVIIIe siècle, sur toute la façade Est (Canada, Mississipi), les Français sont appelés « Métis » car ils se sont beaucoup mélangés à la population locale. Ils ont un statut de navigateurs, avec le monopole sur la navigation des fleuves, un métier où on chante beaucoup…
voir aussi : Trappeurs francophones
Ecouter : Reel du Voyageur par Antonio Gauthier (1926)
(Bibliothèque et Archives Canadawww.collectionscanada.ca)
CD :
- Les Haricots sont pas salés (22 titres)  /  Anthologies
9.87 HAR
- Travailler c'est trop dur (16 titres)  : Musique cajun de Louisiane  /  Anthologies.
9.87 TRA
- Bal de Maison (17 titres)  /  Bal de Maison
9.87 BAL
- La Femme alligator (15 titres)  /  French Alligators
9.87 FRE
- On est après rouler ! (15 titres)  / Alain Gatay
9.87 GAT
- Cajun, country and blue (12 titres)  / J.J. Reneaux
9.87 REN
- Fish out of water (12 titres)  / Wayne Toups
9.87 TOU

DVD :
Documentaires :

- Voyageur. Jean Dulon. 2008.  [La présence française en Amérique du nord.]

Fictions :
- Le dernier des Mohicans. Michael Mann. 1992
- Dans la brume électrique. Bernard Tavernier. 2009 [L'ambiance des bayous en Louisiane]

Hispaniques
Les Espagnols sont les premiers a explorer le continent, a aménager les premières pistes, établir les premières missions. L’évangélisation est toujours accompagnée de musique.
La Floride et l’Alabama restent espagnoles jusqu’en 1812 ; le Nevada, l’Utah, la Californie, le Texas jusqu’en 1848.

note-01.jpgLes Espagnols apportent la guitare.
Les émigrants viennent essentiellement du sud et de l’Estremadure, régions marquées par les Arabes, les Maures. Ils sont fortement influencés musicalement par ces peuples.
   

 Lydia Mendoza (1916-2007)

"Mal Hombre"

 


DVD :
- Mission. Rolland Joffé. 1984. [le film se situe en Amérique du Sud]


Anglais
Arrivés tardivement (surtout à partir du XVIIe siècle). Ils se positionnent d’abord dans les comptoirs (Boston…), puis créent 13 colonies (côte Est). Y sont envoyés prostituées, criminels, sectes religieuses… L’installation est vue comme le prolongement des colonies de la Jamaïque et des Barbades. La colonisation est très militaire, avec l’idée de conquérir tout le territoire.

note-01.jpgLes Anglais apportent les orchestres militaires et les ballades anglaises . Ils donneront des cours de piano à la bourgeoisie des villes.

En fait l’influence anglaise n’est pas aussi importante que l’on pourrait croire. L’Amérique s’est construite contre l’Angleterre, d’ailleurs il n’y avait pas beaucoup d’Anglais (il y avait plus d’Allemands, Irlandais…).

DVD :
- Le Nouveau Monde. Terence Malick. 2006
- Le dernier des Mohicans. Michael Mann. 1992



Celtiques
Dans le sud (Caroline, Virginie…) se développe la culture de la canne à sucre, celle du coton. Les premiers ouvriers sont indiens, mais par peur des révoltes on fait appel aux Irlandais, aux Ecossais, considérés alors comme des « sous-hommes » anglais. Ils sont engagés pour des contrats de 7 ans (voyage payé, mais pas de salaire pendant 7 ans, puis droit à un lopin de terre). Dans les années 1720 ces régions connaissent de nombreuses révoltes qui préfigurent les guerres d’indépendance. Finalement, ils obtiennent des terres très isolées dans les montagnes des Appalaches.

note-01.jpg Les Irlandais apportent le violon (facilement transportable). Ils donnent naissance à la country music, dont la base celtique est très importante.

2ème vague d’immigration celtique : au moment de la guerre d’Indépendance
3ème vague : lors de la grande famine irlandaise (ils partent pour les USA, La Nouvelle Zélande, l’Australie)

note-01.jpg la musique celtique des Etats Unis d’Amérique se mélange à celle d’autres ethnies (Italiens, « Noirs »…). Cette musique revient en Irlande au moment de l’indépendance irlandaise grâce aux Etats-Unis. En effet la musique celtique avait presque disparu d’Irlande car interdite depuis le XIXe siècle.
En Europe la musique populaire n’est pas enregistrée car considéré comme de la sous-musique. Les USA au contraire vont largement l’enregistrer, mais cette musique populaire va être influencée par les autres communautés.

DVD :
- Gangs of New York. Martin Scorsese. 2002

Africains
Un fois les Irlandais et les Ecossais libérés de leur servage, les plantations ont toujours besoin de main-d’œuvre. On fait d’abord appel à des engagés volontaires puis on se tourne vers l’esclavage africain (Angola, Congo…). Dans un même bateau sont embarqués des africains de différents pays (moins de risque de révolte). Même lorsqu’il n’y a plus de trafic d’esclave, l’esclavage reste toléré dans le sud des Etats Unis (politique des naissances). Les esclaves passent par les Antilles où ils apprennent à vivre dans les plantations. Se sont leurs enfants qui sont vendus aux Etats Unis.

note-01.jpgIl y a une sensibilité africaine dans la musique américaine (pas d’un seul pays)
Plus tard les Noirs investissent le « Swing » (bat le tempo à contre-temps, ce qui donne un balancement). C’est un succès car c’est très sensuel, corporel. D’après les psychanalystes c’est une musique qui donne l’impression d’être libre.

DVD :
Documentaire :
- The Blues : Du Mali au Mississipi. Martin Scorsese. 2003
- The Blues : The Soul of a man. Wim Wenders. 2003
- The Blues : Godfathers and sons. Marc Levin. 2003

Fiction :
- Autant en emporte le vent. Victor Fleming. 1939.
- Little Sénégal. Rachid Bouchareb. 2001



Germaniques
Se sont surtout des personnes appartenant à des sectes religieuses qui viennent en Amérique, car souvent persécutés en Europe ou à la recherche d’une « Terre promise ».

note-01.jpgLes Allemands apportent au XIXe siècle l’accordéon (aux USA et au nord du Mexique), et les chorales d’hommes.

Balkans (Grecs, Turcs)
Au XVe siècle, la Grèce est conquise par les Turcs. L’Empire Ottoman est alors très tolérant : c’est un grand mélange d’ethnies. Avec la défaite de la bataille de Lépante (1571), les marins turcs pris par les Espagnols sont envoyés aux USA. Ils vont se mêler aux Indiens Cherokee. Actuellement, on pense qu’il y aurait 2 millions de descendants de ces turcs.
Grecs : Arrivent aux USA par vagues successives lors des invasions turques, puis lors des mouvement d’indépendance.

note-01.jpg Les Grecs apportent le chant grec de résistance (difficulté de la vie, contre les occupants turcs…)



Klezmer
Au XIXe siècle, les Juifs d’Europe centrale fuient les persécutions de l’Empire russe. En effet, les juifs sont parqués dans des zones appelées Yiddishland, ont moins de libertés, paient des impôts spéciaux…

note-01.jpgDu point de vue musical, il y a un développement de la tradition Klezmer (« le musicien », mais aussi le «minable», le « errant »).

Les Juifs se fixent principalement dans la région de New York. Les musiciens juifs deviennent rapidement réputés.
Actuellement, il est difficile de savoir ce qu’était la musique Yddish à l’origine car ce qu’il nous reste, c’est la musique klezmer américaine, or elle a connu diverses influences, notamment avec la musique noire…
CD :
- The Soul of Klezmer : rêve & Passion  /  Anthologies.
9.081 SOU
- Un Mariage sans mariée  = Wedding without a bride  /  Budowitz
9.081 BUD
- Klezmer à la Russe (18 titres)  : Musiques Juives dEurope orientale  /  Kasbek
9.081 KAS
- Daïssa (14 titres) / La Kumpania Zelwer
9.081 KUM
- Klezmer : live in the Fiddler's house (15 titres)  / Itzhak Perlman
R 9.081 PER


usa-slave-Pawlo-Humeniuk-01.jpg
Slaves
Les Slaves arrivent plus tard, à la fin du XIXe siècle, avec l’ouverture de mines de charbon qui entraînent problèmes politiques et persécution des Russes…

note-01.jpg La musique slave a beaucoup de succès (ex : disque « Ukrainien Wedding »de Pawlo Humeniuk, vendu à 100 000 exemplaires, 1927)
Italiens
Les Italiens arrivent à la fin du XIXe siècle avec la crise italienne, la misère, la famine. Ils viennent surtout du sud et de Sicile.

note-01.jpgLes Italiens apportent la mandoline, la « canzione » du sud : avec ses cronners (Frank Sinatra, Dean Martin…)
 Franck Sinatra et Dean Martin 1957
 

 Dean Martin, 1964

"Everybody Loves Somebody", "Volare","On A Evening in Roma", "You're Nobody Till Somebody Loves You"

 
CD :
- Frank Sinatra & friends (21 titres)  / Frank Sinatra
R 1.3 SIN
- Jazz !!! (23 titres)  / Frank Sinatra
1.3 SIN
- Sinatra & company (14 titres)  / Frank Sinatra
R 1.3 SIN,
- Best of the 50's (15 titres)  /  Anthologies : The Door Is Still Open To Your Heart  / Dean· Martin.
2.0 BES
- Hits for ever (31 titres)  /  Anthologies : Rio Bravo  / Dean· Martin.
2.0 HIT

DVD :
- Gangs of New York. Martin Scorsese. 2002

Livre :
- Histoire de Frank  / Eric Neuhoff. Arles : Fayard, 2003. Biographie deFrank Sinatra


Hawaii
Archipel indépendant au XIXe siècle, découvert au XVIIIe par R. Cook, il s’y développe une culture moderne. Pour mettre en valeur les terres intérieures, les premiers explorateurs apportent des bovins (qui se reproduisent trop et se répandent dans la nature…). Pour s’en occuper, on fait venir des vaqueros mexicains, qui apporteront avec eux la musique mexicaine.

note-01.jpg La musique est plutôt orientée vers le monde sacré et l’imaginaire, elle s’inspire de l’océan (vagues, bruits de conques…).

La guitare est un bon instrument pour imiter le bruits des vagues, mais ils vont retravailler l’instrument (slide guitar). La musique hawaiienne influencera fortement le blues…
Jusqu’aux années 1920, les disques hawaiiens sont les plus vendus aux USA





Consulter :
HERZHAFT Gérard. Americana : Histoire des musiques d’Amérique du Nord. Fayard : 2005.

Voir : Les Racines de la musique Américaine (2)


Télécharger l'article complet

Publié dans Découvrir...

Commenter cet article