A lire...

Publié le par Médiathèque de Soultz

Shantaram.jpgGregory David ROBERTS, Shantaram, J'ai Lu, 2007

Shantaram est une expérience inédite. L’auteur, un évadé des prisons australiennes vient se faire oublier en Inde. C’est une plongée au cœur de la ville de Bombay. Il va connaître et vivre avec des hommes qui habitent le bidonville, il va travailler pour la mafia, partir en Afghanistan, croupir dans les prisons indiennes, tomber amoureux etc…

Des situations hallucinantes et une réflexion sur nos vies, nos destins...

Fabien

 

 


 

paris-brest.jpgTanguy VIEL, Paris-Brest, Minuit, 2009

Très bon roman, très bien écrit, très incisif ! !
Un nouveau « famille je vous hais » mais ne peux me passer de vous !
Donc au cœur du sujet la famille et quelle famille !
Le narrateur retrouve sa ville natale et donc sa famille après trois ans d’absence !
Et ce n’est pas triste !
D’ailleurs il «écrit lui aussi un roman sur… sa famille bien sûr !

Christine BECHTEL
(Club Lecture)

 

 

vents-contraires.jpgOlivier ADAM, Des vents contraires, De L'Olivier, 2009

Tous le livres de cet écrivain sont des coups de cœur pour moi !
Mais des coups de poing aussi !
Olivier Adam touche mes cordes sensibles et les fait vibrer !
Grâce à une écriture dépouillée mais parfaite il nous fait pénétrer dans son monde… disparition, douleur, famille !
Et personnage très important, la mer toujours présente !

L’épouse du héros, mère de ses enfants, disparaît brutalement. Ce dernier essaye de survivre comme il peut et petit à petit la vie devient... supportable! 

Christine BECHTEL
(Club Lecture)

 

 

cerveau-kennedy.jpgHenning MANKEL, Le cerveau de Kennedy, Seuil, 2009

Henrik, 25 ans, est mort bizarrement. Louise, sa mère, archéologue en Grèce, divorvée, tente d’aviser son ex-mari, Aron, qui vit en Australie. Elle retrouve Aron qui lui annonce qu’Henrik avait un appartement à Barcelone. Ils se rendent en Espagne, découvre la séro-posivité de leurs fils. Lucinda de Maputo avait vu henrik. Luois eretrouve Lucind et découvre le drame du sida organisé par un riche américain (vaccin testés, prélèvemenets d’organes sur des singes).

Lucinda est tuée comme Kennedy à la tête.
Aron meurt étranglé en pleine rue en Espagne.

Mr Pierrat

 

J’ai beaucoup aimé l’histoire sde cette mère qui retrouve son fils mort dans son appartement de Stockolm.

Tout le monde pense qu’il s’est suicidé, mais elle se met à la recherche de la vérité et se retrouve à Barcelone, en Australie, puis en afrique. Afrique qui meurt rongée par le sida.

Il s’agit d’un roman que l’on peut qualifier de policier, mais tous le sproblèmes évoqués sont réels !

Christine BECHTEL
(Club Lecture)

 

 

histoire-mariage.jpgAndrew Sean GREER, L’histoire d’un mariage, De L'Olivier, 2009

Pearlie et Holland sont mariés, s’aiment, ont un fils.
Soudain apparaît un homme qui propose à la jeune femme un étrange marché après lui avoir parlé de son amour pour son mari.
Nous sommes en Amérique, dans les années 50. Le livre évoque aussi les problèmes du pays, la ségrégation raciale, la guerre.
Beaucoup de préjugés et de non-dits.

L’écriture est belle et le thème très original ! J’ai aimé !

 

Christine BECHTEL
(Club Lecture)

 

 

intimites.jpgLaurie COLWIN, Intimités, Autrement, 2008

J’aime cette écrivaine ! Ses nouvelles sont toujours d’une subtilité gracieuse et immatérielle !
Un style délicat, des personnages comme vous et moi, mais Madame Colwin fait une nouvelle délicieuse à partir de ces presque riens, qui donnent à la vie un goût délicieux !
Tout est banal ; mais tout est humain et surtout tout est si vrai.

N’hésitez pas à lire tous les livres de cette dame qui n’est plus, hélas, plus de ce monde aujourd’hui.

Christine BECHTEL
(Club Lecture)

 

 

 

 ou-va-papa.jpgJean-Louis FOURNIER, Où on va papa ? Stock, 2008

Très beau roman, on écrire autobiographique car l’auteur est le père de deux enfants handicapés mentaux.
Beaucoup d’humour noir sur la naissance des enfants, la découverte de la maladie.
Il s’agit en fait d’une longue lettre d’amour très touchante que nous avons la chance de pouvoir lire à la place de ses destinataires.
Jean-Louis Fournier (ex-complice de Pierre Desproges) a écrit le « Curriculum Vitae de Dieu » ! ! ! Très original !
A lire aussi « Il a jamais tué personne, mon papa » très touchant.

Christine BECHTEL
(Club Lecture)

 

 

 pierre-patience.jpgAtiq RAHIMI, Syngue Sabour : La pierre de patience, P.O.L., 2008

Epoustouflant !
Boulversant et passionnant !
Un duo : une femme afghane ? et son mari dans le coma.
C’est un long monologue émouvant et superbe, où la femme peut enfin parler, s’exprimer et se libérer de tous les fardeaux qu’elle porte au quotidien pendant qu’elle veille son mari paralysé par une balle perdue.
Elle peut se laisser aller à ses émotions et parler à « la pierre de patience » (titre du livre qui renvoie à la pierre qui écoute les secrets et explose lorsqu’elle est pleine).
La fin d’ailleurs est une véritable explosion !

Christine BECHTEL
(Club Lecture)

 

 

noces-chene.jpgRégine DETOMBEL, Noces de Chêne, Gallimard, 2008

Maria et Taine sont résidents d’une maison de retraite, ils s’aiment.
Dès le début du livre, Maria chute et meurt lentement dans un coin isolé de la maison de retraite où personne ne la découvre.
Alarmé par sa disparition, Taine va partir à sa recherche. Un long périple qui va l’entraîner dans le Ventou, région de l’ancienne maison de Maria ; mais aussi vers une autre femme qui saura lui rendre force et vitalité, mais ne parviendra pas à lui faire renoncer à retrouver Maria.
Si le corps vieillit, le cœur, le désir et les sentiments n’ont pas d’âge.


Chantal CANONICA
(Club Lecture)

 

 

ritournelle-faim.jpgJean-Marie LE CLEZIO, Ritournelle de la Faim, Gallimard, 2008

Ethel et sa famille vivent confortablement dans un beau quartier calme de Paris : musique, causeries où l’on rafit le monde, sont le quotidien dans la belle maison bourgeoise.
Alexandre, le père, vient de l’Île Maurice. Il va dilapider sa fortune, ses biens, léser Ethel de son héritage à cause de son irresponsabilité, de ses faiblesses et de quelques parasites ou relations malsaines qui gravitent autour de lui.
Le grand oncle Suliman adore Ethel qu'il considèrre comme sa petite fille. Tous deux rêvent de reconstruire dans le grand parc familial "la maison mauve", une maison indienne rachetée par le vieil homme, à une exposition en 1931... Mais, avec la mort de M. Suliman, rien de tout cela ne sera...
La fin d'une belle amitié avec la belle Xénia, les reverts de fortune d'Alexandre, la montée de l'antisémitisme, puis la ruine, la guerre, la faim et la fuite vont marquer la vie de cette jeune fille de 20 ans.
Elle vz porter à bras le corps sa famille, mettra en sécurité ses parents, avant de partir vers son destin à l'étranger avec son mari.
Un beau livre, bien écrit, bien documenté, très vrai avec une belle héroïne.


Chantal CANONICA
(Club Lecture)

 

Publié dans Coups de coeur

Commenter cet article